Le Carré HERMES

Le mythe.

Robert Dumas réalise en 1937 les premiers dessins « Jeu d’omnibus et de dames blanches », à l’époque le foulard n’est pas un accessoire très à la mode.

Au début du siècle, Isadora Duncan l’a utilisé dans ses chorégraphies tout en voiles, en 1927, la danseuse s’étranglera, le foulard se prenant dans les roues de sa voiture. Pendant la guerre, les ouvrières de l’armement le portent sur la tête pour protéger leurs cheveux, et lui offre ses lettres de noblesse.

Après la guerre, l’âge d’or de la couture parisienne est à son apogée. Le carré Hermès est glamourisé par les stars du cinéma.

– Grace Kelly à un bras cassé, et utilise son carré Hermès comme attelle. Brigitte Bardot crée l’hystérie en nouant un petit modèle juste sous le menton.

– Jackie Onassis., avec son modèle Astrologie, qu’elle porte avec des lunettes noires et un tailleur sombre.

Avec ses proportions généreuses (90 x 90 cm), sa matière luxueuse et sensuelle en twill de soie et ses dessins aux couleurs vives inspirés de l’univers équestre, qui nous rappelle qu’Hermès débuta comme sellier .

Les thèmes des carrés sont aussi les voyages, la musique et la danse.

Le carré hermès devient alors le symbole du chic français. La création d’un carré nécessite l’activité de trois cents vers à soie, soit l’équivalent de 450 km de fils de soie.

La soie sélectionnée par Hermès est issue d’une filature brésilienne qui est mise en bobines dans une usine française en Ardèche.

Les établissements Perrin tissent depuis 50 ans,pour hermes, les fils entre eux et nettoient la soie afin de lui rendre tout son éclat.

Il y a environ une dizaine de nouveaux dessins créés tous les ans par Pierre-Alexis Dumas et de Bali Barret.

Deux collections par an de carrés sont fabriquées dans une dizaine d’harmonies de couleurs.

Le nuancier couleur d’Hermès compte 75 000 références.

Plus de 1500 références du carré Hermés crées à ce jour, reflétant le chic et le luxe à la Française.